L'hiver vient


Univers de la campagne : Westeros

Système de jeu : Fusina

MJ : Guzim

Nombre de joueurs : 7

Rythme :

Standard (1 post / 3 jours)

Exigence :

Cyrano (le roleplay est au centre même de la partie !)

Les vents battent la falaise de toutes leurs forces. Les mugissements de la mer, le fracas des vagues venant petit à petit découper leur part dans les hautes murailles naturelles, l'odeur des embruns ... tout cela rend Edmund heureux. Il aime son pays fait de roches et de vents. Ses montagnes, ses collines, son peuple rugueux et batailleur. 

 

Il y a onze ans, en l'an 282, le géant cornu, Robert Barathéon menait sa rebellion contre le roi Aerys II Targaryen. Randal, son frêre ainé et lui même partirent à la guerre auprès du vieux Flint, en soutien à la maison Stark. Ils étaient jeunes, ils étaient forts à ce moment ; ils brillèrent au combat, surtout Randal. A la fin de la guerre, Eddard Stark lui-même récompensa Randal pour sa bravoure en lui attribuant un Fief. Des terres au sud du royaume du Nord, au sud des terres des Flint, à la limite des terres des Tully.

 

Hélas, Randal n'était pas fait pour gouverner, il aimait sa vie d'aventurier et laissait à Edmund le soin de gérer les terres. Randal allait de tournois en guerillas, il traquait les bandits des clans des collines mieux que personne, mais il dépensait sans compter, à l'instar de notre bon roi Robert. L'argent filait, les créances auprès des Tully et des Lannisters s'accumulaient. Petit à petit, le fief se décomposait. Pour rembourser ses dettes, Randal vendit aux Tully un morceau de terre, aux Lannisters la précieuse flotte de pêche, épuisant les richesses d'un fief prospère. La maison Flag était à l'agonie quand, un jour, après avoir perdu son épouse, la moitié de son fief et l'amitié de sa famille, Randal prit enfin une décision d'homme. Il renonça à son fief et le légua à son frère. Il prit le Noir et parti pour Château Noir, protéger les sept royaumes des horreurs se cachant au-delà du Mur. Il s'ensuivit des complots et des aventures palpitantes avec William Campton et Kriegger Kaltigen, entre autres. Des aventures pendant lesquelles les Greyjoys se sont révoltés contre leur suzerain. Mais tout cela a finalement apporté la prospérité au Fief. 

 

Maintenant, et depuis huit ans, c'est à Edmund de gérer ce qu'il reste du fief. A l'aide de ses amis, il pouvait s'enorgueillir de l'avoir bien consolidé. Le fief est riche désormais. Au nord, au pied des montagnes, des forets de chênes séculaires assurent le bois pour la construction navale ; au sud, deux villages de pêcheurs, chacun avec leur port aujourd'hui pleins de bateaux. Ajoutons à cela quelques fermes éparses qui assurent l'approvisionnement, la présence de fer dans les montagnes, ressources qu'Edmund exploite depuis cinq ans maintenant  et les deux apothicaires fameux qui ont fait leurs études à Villevieille et qui préparent des potions que l'on exporte jusqu'à Port-Réal, il y a là de quoi avoir une Maison prospère. Edmund a commencé la construction du château et de murailles dans l'un des villages de pêcheurs, Druagh, la capitale du fief, il y a de cela cinq ans. Les travaux devraient se terminer cette année. Heureusement que le jeune William Camptonn le seconde. Un homme intelligent, brillant même, au sens politique très développé. D'ailleurs, il en a fait l'héritier de son fief.

 

Le vent glaçe Ser Edmund Flag qui, malgré son jeune âge, se sent vieux et écrasé par ses responsabilités. Il jette un dernier regard sur l'océan, au loin il peut distinguer les Îles de Fer. Un frisson le parcourt et il s'enveloppe dans sa cape. Il était temps de rentrer au village.

Une main en os, blanche sur champ rouge

Participants

Armaklan
Stepha Ne
La Miss
Leviathan
tamorky
Doro
Keneda

Messages au fil du temps, par mois