La longue nuit


Univers de la campagne : Terres balafrées

Système de jeu : Simulacres

MJ : Laadna

Nombre de joueurs : 4

Rythme :

Standard (1 post / 3 jours)

Exigence :

Théatre (la description prime, il faudra faire des efforts)

(lien youtube, musique d'ambiance)

 

Dans les derniers rayons du soleil polaire annonçant la Longue nuit, quatre silhouette marchent dans la toundra gelée. Elles savent qu'elles avancent probablement vers leur mort, et cette fierté à vouloir lui faire face se distingue nettement dans leur démarche.

Le vent grelé, les meutes de loup qu'on distingue à peine dans le crépuscule du début d'après-midi, la faim et la fatigue, tout ça n'a aucune importance. Ce qui compte, c'est d'arriver jusqu'au talusard de Yalbat. Survivre. Et raconter.

 

Quatre silhouette à l'image de cet environnement : froides et dangereuses.

L'ainée de la cheffe de Yalbat, dont le cauchemar prémonitoire a mené à cette expéridition.

Un chasseur de la tribu du Faucon pélerin, inquiet pour sa soeur et son mari.

Une envoyée des Hellianies, cet ordre de sorcières qui protège l'Albadie parfois en dépit des désirs du roi Thalos.

Une bannie qui n'avait plus rien à perdre, et donc plus rien à offrir pour réintégrer sa communauté.

 

 

Cette proposition est une partie d'horreur clairement plus orientée Alien que Scream, où ce qui donnera du seul à l'histoire sera précisément ce que vos personnages ne verront ou ne comprendront pas.

Les personnages proposés ne sont bien que cela : des propositions à les investir et à vous les approprier. Je suis complètement ouvert à d'autres concepts, l'important est qu'ils aient une raison impérieuse de participer à une expédition probablement sans retour.

L'ambiance, au-delà de son aspect horrifique, est d'inspiration inuit et viking (mentalité des personnages, vie quotidienne, environnement). Tout ce que sait normalement votre personnage et que vous ignorez (voire dont vous ignorez qu'il le sait), je m'en occupe sans rentrer dans des détails techniques que j'ignore le plus souvent moi-même. Il s'agit d'un jeu, pas d'une reconstitution historique.

Je ne recrute que dans un contexte professionnel et contre salaire, aussi si la partie vous intéresse je vous invite plutôt à vous signaler et on en discutera entre personnes intéressése. Si au bout du compte (c'est-à-dire quand un temps raisonnable s'est écoulé pour éviter la règle du "premier arrivé premier servi", et que les personnages sont esquissés) il y a plus de quatre joueurs et joueuses on verra ce qui se passe : cinquième joueur ou joueuse, discussion sur les concepts à conserver...

Mon style de meneur consiste à laisser beaucoup de place aux joueurs et joueuses, notamment dans la description et l'invention de lieux, de personnages, d'intrigues parallèles. Dans un scénario comme celui-ci, dont l'intérêt repose sur une intrigue non connue des joueurs et joueuses, je reste évidemment aux manettes des événements clé. Je vous invite néanmoins chaudement à investir la menée de la partie. Rien n'est plus lassant pour moi que des joueurs et joueuses qui se bornent à décrire les actions de leur personnage et me laissent m'occuper de tout le reste. Le scénario est rédigé dans ses grandes lignes, et c'est bien tout. La chronologie des événements est là, à vous de la perturber de la manière qui vous plaira.

Pour que cette manière de jouer ensemble ne soit pas qu'une intention creuse, on a les messages hors-jeu, le chat du site, éventuellement un serveur discord... Parce qu'il est évident que sans connaitre l'univers, c'est difficile d'improviser au-delà de son propre personnage. J'en suis conscient, et je préfère cent fois une partie ralentie par les questions que vous me poserez pour être en mesure de décrire et d'inventer au-delà de votre personnage qu'une partie rapide dans laquelle je dois tout faire et vous servir une intrigue prête à consommer (ce qui est le principe d'un jeu vidéo, vous me ferez plaisir en remarquant que je ne suis probablement pas un ordinateur :)).

Participants

Messages au fil du temps, par mois