Nom JimWan
Date de naissance : 01/12/88
Date d'inscription 24/07/18
Date de dernière activité 23/09/18 19:43
Description

Présentation

Moi c'est Wan, ingénieur en informatique, la trentaine.

Mon gros hobby c'est le dev de jeux vidéo (notamment autour de game jams), mais j'ai quand même aussi cette petite irritation du rôliste qui me démange pas mal depuis toujours, sans que j'aie vraiment su la soulager.

Mon expérience dans le jeu de rôle papier se limite à quelques parties de Chroniques Oubliées en tant que maître du jeu. On va essayer d'arranger ça !

Recommandations

Mise à jour : juillet 2018

Littérature

J'ai pris l'habitude d'alterner SF et Fantasy dans mes bouquins. En voici un de chaque :

  • Légende de David Gemmel : une aventure de fantasy bien bourrine... qui a des personnages parmi les plus attachants et mieux écrits que j'aie lus. Aux antipodes de L'épée de vérité de Terry Goodkind qui m'a gavé au bout de 200 pages...
  • Le problème à trois corps de Liu Cixin : un thriller de hard SF dans un futur proche. Sombre et riche en idées, le livre est sur le thème du contact extraterrestre. Il lance une trilogie racontant plusieurs centaines d'années. Le deuxième tome est pas mal non plus, le troisième pas encore sorti.

Cinéma

Fan de Christopher Nolan, je regarde un peu de tout - et essaie plus récemment de voir les grands classiques que j'ai pu louper.

  • Terminator (1984) : Revu récemment, j'avais oublié que le premier Terminator était aussi bien. Si le 2 reste dans les mémoires pour Schwarzy, le premier vaut le détour pour la transformation de Sarah Connor de fille lambda en dure à cuire. Et Schwarzy.
  • Les sept samouraïs (1954) : Pour qui en a marre des Marvel, c'est étonnamment rafraîchissant de voir qu'on savait déjà faire des films d'action populaires, épiques et intemporels dans les années 50.

Jeu vidéo

Je trouve de moins en moins le temps de m'investir dans des RPGs, aussi voici quelques jeux un peu différents :

  • Alien: Isolation: Retrouve de manière impressionnante l'atmosphère des deux premiers films. Malgré un petit ventre mou d'excuses pour nous balader en long et en travers d'une station spatiale, le jeu reste très fun et un bon équilibre entre action et horreur. J'avoue l'avoir fini en Facile...
  • Opus Magnum: Pour les amateurs de jeux de puzzle, celui-ci propose de concevoir, à l'aide de séries d'instructions, des machines d'alchimie. La liberté créative laissée pour résoudre les puzzles le rend très satisfaisant à jouer, et c'est une bonne porte d'entrée pour cette niche machiavélique que sont les jeux de programmation Zachtronics.