Lazaret


Univers de la campagne : Patient 13

Système de jeu : Patient 13 modifié

MJ : Wild

Nombre de joueurs : 5

Rythme :

Standard (1 post / 3 jours)

Exigence :

Standard (action décrite correctement, quelques pensées, ...)

AUJOURD’HUI,

 NOUS SOMMES PARIAS

 DEMAIN, NOUS SERONS ROIS


 Extrait du réglèment intérieur:

1/ En entrant ici, le patient accepte tout ce qui pourra servir à sa guérison. Les contraintes imposées au patient par le personnel médical le sont dans son plus strict intérêt.

7/ Les aides-soignants, sensibles à la douleur des patients, n'hésiteront jamais à recourir aux médicaments si leur utilisation s'avère nécessaire

8/ Aucun acte médical n'a besoin de l'accord préalable du patient du moment qu'il est pratiqué pour le bien du patient. Un consentement particulier est prévu pour les patients participants à des recherches expérimentales.

9/ Les informations personnelles et médicale d'un patient sont confidentielles et sont stockés, sous bonne garde dans la salle des archives. Les patients ont l'interdiction absolus de tenter d'y accéder, pour leurs biens.

12/ La direction rappelle que vous êtes ici de votre plein gré et que par conséquence, elle ne pourra être retenue responsable de tous dommages corporel.

46/ Il y a une sortie


 

Dans Patient 13, les joueurs se réveillent dans un hôpital psychiatrique, sans aucun souvenir de leurs vies passée.......................................

 

-Version personnelle du célèbre JDR, avec les changements qui me sied, dont règles modifiés.

 

-Pas de création de personnage: Les joueurs choisissent un pré-tiré parmi ceux disponibles, avec pour seule information un portrait (qui peut être changé par le joueur) et une courte description physique. Chaque pré-tiré à une histoire cachée à découvrir au fil de la partie.

 

-Scénario original qui n'est pas celui du livre de base n'y celui de l'extension Abattoir. Cela dit, n'ayant pas à ma disposition une équipe de scénaristes, etétant donner que je devrais être lus par 10 personnes à tous casser, je n'est pas hésiter à piocher çà et là des éléments à droite et à gauche (livre, vieux épisodes oublié de série, jeux vidéo peut connus). Quelqu'un ayant lus le livre de base et abattoir peut jouer sans aucun problème.

 

-Les personnages peuvent mourir sous un mauvais jet de dés, par malchance, ou à cause d'une décision stupide. Le but n'est pas de massacrer des PJ à la pelle mais s'il faut tuer un personnage, il le sera. Que cela soit clair.

 

-Horreur, situation dérangeante, meurtre violent, et parfois sexe: le jeu s'adresse plutôt à un public adulte. Mais comme parfois il vaut mieux rire que pleurer, il y aura également souvent de l'humour (noir).

 


 

Vous n’êtes pas quelqu'un de bien, les gens bien ne finisse pas ici

 

  NE TE FAIS PAS. D’ILLUSION, AUCUN HÉROS. NE VIT ICI.

 

CLAUSTROPHOBIE N. F. (DE CLAUSTRER, ENFERMER DANS UN LIEU CLOS, ET GR. PHOBOS, PEUR) CRAINTE MORBIDE DES ESPACES CLOS

 

L ’ ENFER ME MENT REND FOU

 

« Ici, les hommes affrontent les forces du mal, les ténèbres de l’esprit humain. » [EXTRAIT DU CARNET N°12 DE LIVRE]

 

« Seuls les faibles s’arrêtent à la déontologie. »

 

Le plus grand secret de l’hôpital n’en n‘est pas un...

 

« Les Enfers de l’esprit sont bien plus vastes que l’espace, plus noirs que la nuit entre les mondes. » 

 

FON DU AU NOIR

 

IL DÉAMBULAIT, HÉBÉTÉ, PENCHÉ, M A R C H A N T PAR SACCADES COMME SI LE SOL ÉTAIT LE PONT D’UN BATEAU ESSUYANT UNE TEMPÊTE INVISIBLE, LUTTANT CONTRE UNE MER DÉCHAÎNÉE. IL ERRAIT, À TRAVERS LES COULOIRS SANS FIN ET SANS BUT, LA BAVE SÉCHÉE AUX LÈVRES, AVEC L’ŒIL VIDE ET HAGARD DE CELUI QUI A PERDU TOUT LIEN AVEC LA RÉALITÉ.

WE COME

      L          

 

Participants

Stepha Ne
sonia-rose
tamorky
Raikoko
RavenShadowy

Messages au fil du temps, par mois