Tales from the Loop


Univers de la campagne : Tales from the Loop

Système de jeu : Tales from the Loop

MJ : Sucre

Nombre de joueurs : 5

Rythme :

Standard (1 post / 3 jours)

Exigence :

Standard (action décrite correctement, quelques pensées, ...)


 En 1954, le gouvernement suédois mit en chantier la construction du plus grand accélérateur de particules au monde dans les profondeurs du lac Mälar près de Stockholm. Les travaux s’achevèrent en 1969, et rapidement une communauté de scientifiques et de chercheurs se regroupa en créant un centre de recherche avancé au milieu du décor pastoral de l’île de Munsö. Les habitants de l’île appellent ce centre : le Loop.

Les années 80 de Tales from the Loop ne sont pas celles que nous connaissons. La technologie a fait des bonds fascinants et permet de trouver des robots domestiques dans les foyers, ou de prendre un gravitrain pour aller au bureau. Les scientifiques créent des machines dotées d’intelligence, et étudient la possibilité de voyager dans le temps, ou de projeter son esprit à distance…

Vous incarnez des enfants dans cette période étrange des années 80. Votre vie est monotone et sans grandes nouveautés, entre les devoirs qui n’en finissent pas, vos frères et sœurs avec lesquels vous vous chamaillez sans cesse, vos parents qui sont sur votre dos pour un rien, et cette bande qui vous harcèle dès qu’elle en a l’occasion. Mais cette vie peut basculer rapidement, car depuis la construction du complexe scientifique, d’étranges événements surviennent dans votre ville.




 

1. Votre ville est pleine de choses étranges et fantastiques.

Lorsque la fusion, l’accélération de particules et l’effet magnétrine furent inventés dans les années 50, ils brisèrent la limite entre le possible et l’impossible. De gigantesques navires de transport volent, des robots et des cyborgs pensent, des scientifiques créent des portails temporels et des objets modifient l’identité des gens. Des créatures étranges rôdent aux alentours, et l’humanité est capable de contacter des personnes et des créatures par-delà l’espace et le temps. Il n’est pas rare que des choses curieuses soient le produit d’expériences ratées, ou que des événements incontrôlés génèrent quelque chose de nouveau et d’imprévu. L’imagination est la seule limite à ce qui peut arriver près du Loop à la fin des années 80, et les Enfants vont découvrir toutes ces étrangetés.

 

2. La vie quotidienne est ennuyeuse et sans intérêt.

Le réveil sonne tous les matins, les devoirs doivent être faits tous les soirs, et peu importent les navires à magnétrine que vous voyez voler derrière la fenêtre, papa et maman continuent à se disputer et votre frère à vous détester. Votre maison sent le poisson, vous n’avez pas assez d’argent de poche pour acheter cette cassette que vous désirez tellement, les poubelles doivent encore être sorties, et les voyous se moquent de vous en vous attribuant des surnoms ridicules. Votre vélo est cassé, il pleut, et vous n’avez pas d’imperméable. La vie est semée d’embûches, les adultes décident de tout et les Enfants sont forcés de leur obéir au doigt et à l’œil. Alors oui, parfois, vous parvenez à trouver la solution à ces problèmes, ou vous passez un bon moment avec vos copains, mais cela ne dure qu’un instant, puis tout redevient aussi sinistre qu’avant. La routine. 

 

3. Les adultes sont déconnectés de la réalité.

Peu importe ce que vous pouvez dire, les adultes n’écoutent jamais et ne comprennent rien. Ils vivent dans leur propre monde, distinct de celui des Enfants, et il est inutile de leur demander de l’aide pour résoudre des Mystères ou surmonter des Difficultés. Ils ne veulent pas croire à tous les événements étranges auxquels sont confrontés les Enfants, livrés à eux-mêmes pour y faire face. Les adultes sont toujours trop occupés. Quand ils ne passent pas des journées entières au travail ils perdent leur temps à faire des réflexions, à geindre et à se disputer les uns avec les autres. Les pires sont ceux qui semblent se soucier des Enfants, mais qui cherchent en réalité à les exploiter ou à leur faire du mal. En plus ils sont stupides, les Enfants doivent régulièrement réparer leurs erreurs : machines incontrôlables, expériences qui tournent mal, avions qui s’écrasent ou qui explosent, etc. Parfois des adultes peuvent être utiles, comme lorsque votre père vous console, ou que vous appelez la police qui arrête les cambrioleurs, mais cela ne dure jamais, et il y a toujours un prix à payer. La police s’approprie toute la gloire, votre belle-mère vous oblige à tondre la pelouse tout l’été en échange de son aide, et votre instituteur compte sur vous pour garder un œil sur les éléments perturbateurs de la classe depuis qu’il vous prend pour un allié loyal.

 

Participants

Stepha Ne
Leviathan
Dridder
Baudelaire

Messages au fil du temps, par mois